Ce qu’il faut savoir avant de réaliser une extension

Réaliser une extension possède de nombreux avantages : cela vous permet d’agrandir votre espace d’habitation, de disposer d’une pièce supplémentaires et apporte une plus-value à votre patrimoine. Mais prévoir ces travaux nécessitent une bonne réflexion en amont aussi bien financière qu’architecturale. Sans oublier de se soumettre aux indispensables démarches administratives et autres contraintes d’urbanisme.

Alors voici ce qu’il faut savoir avant de se lancer ! 

1 – Faire appel à un architecte

Même si la loi n’oblige pas le recours à un architecte pour une surface de plancher n’excédant pas 150 m², son aide et son expertise vous sera précieuse. D’ailleurs, plus une extension est petite, plus elle devra être optimisée. L’architecte va travailler la forme de l’extension, son volume et faire le lien entre les bâtis. Si cela est nécessaire et cohérent, il proposera de revoir l’isolation, les menuiseries, ou la façade du bâtiment existant. Un architecte ne propose jamais deux fois le même projet. Votre extension sera donc unique !

2 – Les règles d’urbanisme de votre commune

Avant de faire un projet d’extension de maison, vous devez vous renseigner localement sur le Plan Local d’Urbanisme ou PLU. Sachez que toutes les communes ne présentent pas les mêmes règles. Il est donc très important que vous vous rendiez au service urbanisme de la mairie de votre commune afin de s’informer des règles en vigueur.

Vous devez aussi noter que pour les extensions engendrant une emprise au sol, ou une surface de plancher de 5 à 20 m2, une simple déclaration préalable des futurs travaux sera suffisante. En zone urbaine, ce plancher peut être poussé jusqu’à 40 m2 à condition que la surface totale de la maison ne dépasse pas 170 m2 une fois qu’elle est réalisée. Pour le cas échéant, un permis de construire sera exigé.

3 – Les contraintes techniques 

Construire une extension c’est aussi jongler avec un ensemble de contraintes comme le respect des limites de propriété, l’emprise au sol disponible, l’orientation de la parcelle et son environnement, les dénivelés, la nature du terrain, le stationnement de plusieurs véhicules, un terrain en pente, un accès à la piscine, et les limites imposées par le PLU. Vous serez ainsi de tourner et de retourner votre projet dans tous les sens pour trouver les solutions idéales pour chaque contrainte. Là encore, vous aurez besoin de l’aide d’un professionnel en la matière pour échanger des idées.

4 – Les différents types d’extensions 

L’extension latérale : 

L’extension contiguë est la solution constructive la plus fréquemment employée, dès lors qu’on possède un terrain suffisant pour la mettre en œuvre. Elle permet de prolonger la maison assez facilement et peut s’envisager de plain pied ou avec étage pour se caler sur les hauteurs existantes.

Elle implique généralement de créer ou de modifier les ouvertures pour assurer la jonction intérieure entre le nouveau et l’ancien volume. Selon la marge de liberté laissée par le Plan Local d’Urbanisme (PLU), on pourra choisir de coller au cadre architectural existant ou de s’en démarquer.

La surélévation : 

Cette solution radicale est toutefois de plus en plus souvent mise en œuvre dans les villes, où la densité urbanistique impose de se tourner vers le ciel pour gagner de la surface à vivre. La surélévation consiste à ajouter un ou plusieurs niveaux à une construction existante.

Forcément assez coûteuse car elle suppose des difficultés d’accès, que ce soit par sa hauteur ou tout simplement par les contraintes de stockage des matériaux comme des engins de travail. Elle implique également certaines précautions de mise en œuvre, notamment de s’assurer que la construction existante soit assez solide pour supporter une élévation, et le cas échéant de prévoir un renfort de fondations. Dans tous les cas, il convient aussi de veiller à la légèreté de la nouvelle structure, c’est pourquoi la plupart des surélévations sont réalisées en ossature bois.

5 – Un exemple…

Voici un projet pour lequel myHomeDesign a imaginé et réalisé une surélévation. Cette maison datant des années 30 a été transformé afin d’accueillir une extension en zinc avec toit terrasse. Selon les désirs de nos clients, l’habitation bénéfice désormais d’une pièce supplémentaire, une Family room ainsi qu’un espace bureau.

Jessica - 23.05.2018 - Actu déco/Leçons Déco - Aucun commentaire.

Articles similaires

Get the look : 60m2 entièrement restructuré

Dans Bons plans/Shopping Déco

Pour ce projet, nos clients ont sollicité MyHomeDesign afin de revoir la totalité de l’agencement de leur appartement de 60m2 : un 3 pièces très cloisonné, sans zone d’entrée et avec peu de rangements. Notre souhait était d’aider nos clients à réétudier la surface de leur bien dans le but d’obtenir trois espaces distincts mais communicants : une entrée avec […]

Actu Déco : Design & Artisanat d’art

Dans Actu déco/Leçons Déco

Aujourd’hui l’actu déco est à Paris ! Pour la première fois, les Chambres des métiers et de l’artisanat d’art de Paris et Berlin s’associent pour nous proposer une superbe exposition dans la salle des prévôts et le salon des tapisseries de l’Hôtel de ville. 70 créateurs contemporains, designers et artisans d’arts y présentent des pièces uniques […]

Envie de… Urbex

Dans Tendance déco

Envie de… Urbex, quel titre d’article de blog bizarre. Alors, déjà l’urbex, c’est quoi ? Urbex : abrégé de « urban exploration » (exploration urbaine in english dans le texte). Et plus précisément l’activité de visiter et explorer des lieux construits par l’homme, souvent abandonnés, cachés, secrets. Lors de ma visite à la Biennale de Saint-Etienne, j’ai eu […]

0