Comment choisir son plan de travail ?

Comme nous vous le disions par ici, la cuisine est l’une des pièces les plus techniques d’un intérieur. Chaque matériau doit être choisi avec soin et le plan de travail n’y échappe surtout pas ! C’est un élément majeur de la cuisine qui doit répondre à plusieurs critères… Matière, épaisseur, résistance ou entretien, chaque type de plan de travail possède des propriétés différentes et correspond à une utilisation particulière de la cuisine. Aujourd’hui, nous vous aiguillons dans votre choix…

Lorsque l’on est amené à choisir un plan de travail, l’aspect décoratif joue un rôle primordial. Le revêtement qui l’habille va contribuer à affirmer le style de la cuisine et à en transformer l’atmosphère générale. Le matériau, la couleur, la finition que vous choisirez devront donc s’accorder avec l’ambiance de la pièce. On peut l’envisager dans le même ton que celui des façades, ou jouer le contraste. Sans oublier de tenir compte de la couleur du sol et des murs, avec laquelle il doit s’harmoniser.

Parmi les matériaux les plus utilisés vous pourrez retrouver le stratifié, le bois, béton ciré, en pierre ou encore en résine de synthèse.

Commençons par le stratifié : coloré, imitation pierre, bois, métal… Côté décor, il y en a pour tous les goûts. Le plan de travail en stratifié a un excellent rapport qualité/prix, c’est pour cela que l’on retrouve en majorité dans nos cuisines. Il est résistant et s’adapte à tous types de décoration.

Le bois séduit pour son côté chaleureux. Fini le temps où il était connoté rustique. Aujourd’hui il s’intègre dans tout type d’intérieur, même les plus contemporains. Celui-ci demande cependant plus d’entretien et craint plus l’humidité et la chaleur.

Aussi appelés matériaux composites, les plans de travail en résine synthétique imitent à la perfection les pierres naturelles, comme le granit ou le grès. La plus connue des résines de synthèse est le Corian®. Mélange de poudre minérale et de résine acrylique, ce matériau très doux au toucher est réputé pour sa solidité et son excellente résistance aux chocs. Aussi dur que de la pierre, il est très difficile de rayer un plan de travail en résine. De plus, le rendu est ultra chic ! Tout comme la pierre, les résines de synthèses ont un coût plus élevé mais qui cela s’avérera être un très bon investissement dans le temps grâce à leur robustesse et leur facilité d’entretien.

L’épaisseur du plan de travail a aussi son importance. C’est un choix tout aussi esthétique que fonctionnel. Force est de constater que les plans de travail fins s’inscrivent dans la tendance du moment, ils donnent un aspect chic toute en finesse et se font discrets dans la cuisine.

Nos clients nous confient très souvent l’agencement et la décoration de leur cuisine. Pour jeter à oeil à toutes nos réalisations, on se donne rendez-vous ici !

 

Jessica - 29.11.2017 - Actu déco/Leçons Déco - Aucun commentaire.

Articles similaires

Visite Déco : Cotton House

Dans Visite déco

Aujourd’hui MyHomeDesign vous emmène à Barcelone ! Pour la visite d’un hôtel : le Cotton House. Le Cotton House est un hôtel cinq étoiles situé en Espagne à Barcelone. Ce qui le rend unique : le Cotton House est un hôtel de luxe qui allie culture et modernité : tout d’abord par sa décoration intérieure qui maintient le thème […]

Actu Déco : Patricia Urquiola chez Boffi

Dans Actu déco/Leçons Déco

Réputée pour ses créations d’objets et de mobilier design, la designer espagnole Patricia Urquiola s’attaque au secteur de la cuisine en présentant, lors du salon de Milan, un modèle modulaire et personnalisable : Salinas ! « Salinas est la plage de mon enfance, une longue plage de sable avec des dunes au bord de la mer Cantabrique, […]

Visite Déco : Le restaurant l’Alcazar

Dans Visite déco

Où… Aujourd’hui nous faisons la visite du fameux restaurant l’Alcazar situé dans le 6ème arrondissement de la capitale, 62 rue de Mazarine ! Quoi… Fin 2015, c’est grâce à la décoratrice Laura Gonzalez que cette fameuse brasserie située en plein cœur de la capitale change d’allure et prend tous les codes des nouveaux lieux branchés. […]