Ca y est, la Box Téva Déco : salle de jeux pop art a été diffusée dimanche dernier sur Téva (le jour des 2 ans de mon petit Théo ;) )… c’est ainsi la fin d’une aventure et une page qui se tourne.

Aurélien Faidy / Teva Déco

Pour ma part, j’ai attendu cette diffusion pendant 3 mois, beaucoup de sentiments se sont mélangés : excitation, stress, angoisse. Et désormais, le soulagement !

J’espère que la box vous aura plu autant que moi j’ai été heureuse de la réaliser…

Maintenant que la diffusion a eu lieu, j’ai désormais le droit de vous montrer des photos détaillées du projet et de vous en dire plus sur l’esprit décoratif et l’histoire que j’ai voulu raconter dans ma box.

Tout d’abord, le pop art, qu’est-ce-que c’est ?

Le Pop art est un mouvement artistique des années 50 / 60. Il a vu le jour en Grande-Bretagne et a pris son essor aux Etats-Unis à la fin des années 50. Les artistes majeurs qui ont marqué ce courant artistique : Andy Warhol & Roy Lichtenstein.

Le Pop art est caractérisé par le rôle de la société de consommation, ou l’influence que peuvent avoir la publicité, les magazines, les bandes dessinées (les comics) et la télévision sur nos décisions de consommateurs.

 

Qu’est-ce-que le Pop art m’a inspiré ?

Les couleurs principales sont les couleurs primaires, souvent associées au noir.

Mise en avant de marques de consommation (Campbell Soup, …), de personnages (femmes de Comics) ou de célébrités (Marilyn, Mickey, …), objets de la consommation courante (banane, …)

Matières : plexiglas, métal, plastique

Formes : non anguleuses

Mais une oeuvre, en particulier, m’a inspirée pour ce décor : Artist’s Studio – Look Mickey ! par Roy Lichtenstein

Source : Wikipedia

 

Une salle de jeux Pop art ?

Une salle de jeux pour adultes est une pièce qui doit être accueillante et ludique – comme le dit Cendrine Dominguez, ma salle de jeux est assez masculine car j’ai imaginé cette pièce pour des adulescents de 30-35 ans qui n’ont pas fini de grandir.

On doit pouvoir s’y réunir à 2 ou à plus, en fonction des jours, des heures et des envies : c’est pourquoi, comme le souligne Sophie Ferjani, mon décor est évolutif.

J’ai créé plusieurs zones :

– Une pièce centrale, le babyfoot qui va fédérer
– Un espace bar qui peut également servir pour des assises supplémentaires : discussion, café, jeu de cartes, …
– Un « coin salon » pour pouvoir discuter, se reposer
Les murs sont tous « encadrés de noir » pour rappeler les « comics ».  Cela sert de cadre à la pièce. Les meubles posés devant ce cadre font comme un « tableau pop art en 3D » – inspiration de l’œuvre de Roy Lichtenstein « Artist’s Studio Look Mickey ».

Les meubles et accessoires sélectionnés sont un mélange de pièces de créateurs / designers (canapé Bocca,  luminaires Elsa Randé, lampadaire Pedrera_designer Barba Corsini, œuvre Annick B. Cuadrado) et d’objets issus de la grande distribution.

Le mot « POP » est écrit à l’aide d’étagères qui signifient le thème à elles seules. Elles racontent l’histoire et servent de support pour des objets décoratifs : un élément décoratif très fort, mais qui a néanmoins une fonction.

Ma Planche de style :

@ crédit MyHomeDesign

Le décor : étape 1

Dans un premier temps, j’ai réalisé un cadre noir de 5cm sur tous les murs pour rappeler le côté très graphique des œuvres de Lichtenstein et également en clin d’œil des Comics. Pour accentuer cet effet, les fenêtres sont également peintes en noir.

Le mur du fond reste blanc pour créer de la profondeur au décor et accueillir les étagères. Les 2 murs latéraux sont peints en jaune (Réf. T 2056-4 TOLLENS) : rappel des couleurs primaires que l’on retrouve dans le pop art. De plus, le jaune est la couleur du soleil, de la fête et de la joie, elle permet d’égayer un univers et de le faire rayonner : la couleur idéale pour une salle de jeux, donc !

Une partie du mur de droite est quant à lui peint en noir également, mais avec une peinture magnétique. Ainsi, les copains, lorsqu’ils arrivent dans la salle de jeux peuvent se prendre en photo et l’accrocher au mur – j’ai voulu faire un clin d’œil à une période d’Andy Warhol pendant laquelle il réalisait des portraits de ses amis célèbres sur des Polaroïd (c’est bien lui que l’on voit sur ma planche de style avec son Pola !)

Enfin, j’ai installé une rambarde à l’entrée de la pièce pour signifier le garde-corps d’une mezzanine. D’expérience, les salles de jeux sont souvent installées soit en mezzanine, soit en sous-sol.

Voilà, le décor est posé !

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

Le décor : étape 2

Etape 2 : le sol.

J’ai voulu un sol avec un effet graphique, facile de pose et d’entretien.

J’ai donc choisi des dalles de chez Artépy, distributeur d’un matériau exceptionnel : le BOLON. Cette matière à base de vinyle, tissée en fils de chaîne et trame, imputrescible, présente une rare technicité. J’ai choisi mes dalles de 2 coloris différents afin de réaliser un damier. De plus, pour bien dessiner accentuer le côté graphique et mettre la trame en avant, je les pose dans 2 sens différents.

MyHomeDesign

MyHomeDesign

J’ai choisi, dans la gamme Graphic les coloris Etch et Mache.

 

Etape 3 : le mot POP

J’ai toujours aimé les mots dans la décoration. Dans le thème pop art, il m’a semblé évident d’intégrer au décor des onomatopées (Pow, Boum, Plop, Wizz…).

Rapidement, dans la création du décor, je me suis rendue compte que j’avais beaucoup d’objets décoratifs à placer, il me fallait donc des rangements.

C’est ainsi que m’est venue l’idée de ce mot réalisé grâce à des étagères : un élément décoratif très fort, un mot (Pop, of course, c’est le thème !) et des rangements : cela répondait à tous mes besoins.

Le plus dur a été de trouver les bonnes étagères (assez grandes pour faire tenir mes objets), peu profondes (pour ne pas prendre trop de place) et idéalement avec les angles arrondis (pour arrondir les angles :) ).

La bonne étagère venait de chez Atylia. Si vous voulez reproduire la même chose chez vous, vous la trouverez par ici.

Enfin, j’ai réalisé, sur papier, le calepinage afin que le mot soit lisible.

Voilà le résultat :

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

Etape 4 : les grosses pièces de mobilier

Dès le départ, je voulais un baby-foot dans cette salle de jeux. Cela représente pour moi LE jeu fédérateur que désirent les 30naires.

J’ai préféré choisir des jeux « vintage », la borne d’arcade s’est alors imposée à moi.

Pour le babyfoot, Bonzini, bien sûr, LA marque mythique de baby-foot.

Pour l’arcade, j’ai dégoté une arcade vintage PacMan (yeaaaah) chez un spécialiste du genre à Paris : NeoLegend.

Concernant le canapé, j’ai immédiatement pensé à La Bocca dessinée par Salvador Dali. En effet, celle-ci me rappelait le côté très « girly » et sexy des comics représentés dans les œuvres pop art. Et la couleur rouge apporte le peps nécessaire à mon décor.

Le canapé m’a gentiment été prêté par XXO, spécialiste de la location de mobilier vintage.

Enfin, la table a été réalisée tout simplement grâce à 4 pneus posés les uns sur les autres. Pour les pneus, je me suis rendue chez First Stop à Boulogne, tout simplement… et les tabourets de bar Tolix ont été prêtés par un partenaire, la boutique Nox à Boulogne, dont on vous avait déjà parlé par ici.

 

Etape 5 : l’accessoirisation

 

Cela pourrait sembler simple, mais c’est là que tout se joue. En effet, dans un décor, chaque détail compte.

J’ai voulu que mes accessoires soient à la fois beaux, ludiques, colorés et parfois, qu’à eux seuls, ils racontent une histoire… :

– un pouf Baloon de Florence Jaffrain chez YouNow

La forme ballon est très ludique, l’assise est hyper confortable et on peut lui donner plusieurs formes (même s’allonger si on le souhaite).

– un pneu a été utilisé pour réaliser une autre assise d’appoint. Celui-ci a été agrémenté d’un coussin Whaam, reproduction d’une oeuvre Lichtenstein chez Arteum. Vous le voulez chez vous ? C’est par ici.

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

– des tables gigogne Adria de chez BoConcept. En effet, les tables gigogne permettent, encore une fois, de faire évoluer le décor en cas de besoin. on peut ainsi les déplacer à l’envie.

– la roulette à pizza en forme de figurine de baby-foot, LE détail qui tue ! On les trouve chez nos copines de Les Bôjoueurs. Son pt’t nom : Michel.

– le luminaire, en forme de bulle de BD est l’applique Snakkes de la marque Northern Lighting, prêtée par la boutique parisienne Think & More Encore une fois, on peut être acteur de son décor et écrire le petit mot que l’on désire grâce au stylo fourni.

– la vaisselle a été prêtée par notre partenaire et ami Oeil du jour du superbe centre commercial Beaugrenelle. Verres Guzzini et set d’assiettes Pet Rocks (j’adore !), pour le côté fun.

– la pizza (enfin, ce qu’il en reste) vient du fournisseur officiel de pizzas de MyHomeDesign : Il Campionissimo. Car chez MyHomeDesign, on prend notre travail très au sérieux et, la veille, on s’étaient toutes « forcées » à manger des pizzas pour l’occasion.

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

– le miroir DEFORMANT (je le précise, que les choses soient bien claire :) ) apporte encore un côté ludique à ce décor. Direction encore une fois Atylia pour le mettre chez soi (si on est maso ;) ). Par ici

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

– les MICKEY viennent de chez Arteum et de chez Fleux, un partenaire de tous les instants pour MyHomeDesign

– les NAINS, toujours chez Arteum

– les MONSIEUR PATATE Star Trek viennent de la boutique Mr-Fish que j’ai découverte à l’occasion. Ils sont super sympas et ont une belle sélection de produits originaux. Pour les trouver, c’est par ici.

– le CREMIER vache vient de chez Conran Shop

– les autres accessoires sont de ma collection personnelle…

– les lampes au-dessus du baby-foot sont les suspensions NUD à fil rouge, également chez Fleux

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

– la lampe à poser Shiningen scoubidou (rappel des matières de la période pop art) a été réalisée, pour l’occasion en bleu royal par Elsa Randé, la créatrice. Je l’avais découverte l’année dernière au salon Now! et j’avais adoré ses créations. Pour découvrir ses créations et en savoir plus, c’est par ici.

– le tableau Heinz a été prêté par l’artiste plasticienne Annick B. Cuadrado. Elle est, comme Warhol, très inspirée par les produits de consommation. Elle a d’ailleurs des contrats avec des marques telles que Heinz, Haribo, Vache qui Rit,… et peut ainsi se faire plaisir dans son travail.

La peinture, pour Annick B. Cuadrado, c’est, comme les fraises Tagada, « bon pour les petits et les grands » et c’est à consommer sans aucune modération !

Pour découvrir ses autres oeuvres et son univers, c’est par ici. Pour ma part, j’aime… TOUT. Et vous ?!

– le lampadaire PEDRERA a été prêté par le Conran Shop

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

– la coupe à fruits Banana bowl (les bananes en rappel d’une toile célèbre de Warhol – toujours) vient de chez Design de Collection

– le Bôjoueur blanc, quant à lui, s’appelle Alain

– la bouteille vient de ma cave perso (et de toute façon, à consommer avec modération…)

– l’appareil de lomographie est le Diana mini, toujours chez Arteum

– l’assiette Jedi est une Pet Rock de chez Oeil du Jour

– le téléphone rétro est venu direct des années 60 à chez Fleux !

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

Etape 6 : le DIY

 

Mon objet DIY est une cible de fléchettes que j’ai customisée afin qu’elle ait une fonction : porte-manteaux à l’entrée.

L’idée était de rester dans le thème du jeu (avec les fléchettes) et de rappeler le pop art (la vache est également un animal qui a été représenté par Warhol).

Vous voulez le reproduire chez vous, suivez le guide en retrouvant les étapes sur le site de Teva Deco, c’est par ici.

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

Etape 7 : la découverte

 

En tout cas, les équipes de Téva ont validé, la preuve :

MyHomeDesign

MyHomeDesign

 

Et vous ?!

Merci encore à tous les partenaires qui m’ont aidé à réaliser le décor. Vous retrouverez la liste shopping ici.

Et à toute l’équipe de Teva Déco… et pour savoir comment une émission comme celle-ci se prépare, relisez mon post Ma Box Teva Déco : récit d’une aventure.

Je vous souhaite à tous un excellent week-end (prolongé ou pas). En tout cas, nous serons là, comme d’habitude, dès lundi pour une nouvelle tendance déco.

Et d’ici là, pour conclure comme Cendrine Dominguez :

On ne peut pas changer le monde, mais on peut toujours changer le décor.

 Et on se retrouve lundi avec une Tendance déco sur les meubles TV !

Laisser un message